Etes-vous prisonnier de vos comportements ?

Auto-sabotage

Quand on pratique l’auto-sabotage, on a du mal à avancer dans la vie, à se respecter mais aussi à construire des relations saines et équilibrées avec autrui.

Chaque fois que vous rencontrez des situations d’échecs répétitifs, posez-vous cette question :
“Est-ce que je me fais saboter ?”

Il est grand temps de prendre conscience du nombre d’embûches dont on jalonne notre existence, et du mal qu’on se donne pour se faire trébucher soi-même !

Pour en savoir plus : En finir avec l’auto-sabotage

Répondez le plus sincèrement possible aux questions suivantes, en cochant la réponse qui se rapporte le plus à votre situation habituelle.

Commencez le test


1. Je suis prêt à tout pour paraître parfait
2. Je suis très mal à l’aise si je ne suis pas le meilleur ou le premier en tout
3. Je trouve intolérable d’être rejeté
4. Je cherche à me montrer bon, tolérant, diplomate, gentil pour ne pas être mal jugé
5. J’ai tendance à cacher mes moindre défauts ou au contraire, à les «étaler» sincèrement pour être admiré ou passer pour une personne honnête
6. J’ai le sentiment de toujours avoir des comptes à rendre, de devoir justifier mes actes
7. Je suis inflexible dans mes opinions, je veux avoir raison à tout prix
8. Je me pardonne difficilement mes propres erreurs. Par conséquent, je cherche coûte que coûte à éviter toute erreur
9. J’ai un besoin impérieux de dépasser les autres
10. Je déteste les gens qui refusent de surmonter leurs faiblesses
11. Je cherche constamment la sensation d’être aimé et accepté par tout le monde, de ne jamais être critiqué de toujours être excusé
12. Par crainte de paraître agressif, je ne contrarie ni ne m’oppose à personne
13. Si quelqu’un réussi quelque chose de mieux que moi, j’ai le sentiment de lui être inférieur et je deviens jaloux
14. Lorsque je subi un échec, j’ai tendance à en attribuer la cause à un quelqu'un d'autre ou au hasard
15. J’ai de la difficulté à accepter mon corps tel qu’il est
16. De façon générale, je suis assez méfiant avec les gens car je crains d’être abusé ou roulé.
17. Je suis porté à rejeter les compliments. Exemple : "Mes succès scolaires ?…Non, je n’ai pas de mérite, j’avais un bon professeur."
18. Je me sens mal à l’aise quand on me félicite pour mon élégance. Exemple : "Non, non … c’est l’agencement des couleurs qui vous donne cette impression."
19. Lorsque je converse avec les gens, j’ai tendance à me référer aux autres. Exemple : "Sylvie pense que…." "Mes parent disent que…"
20. J’attribue aux autres ce qui doit légitimement me revenir. Exemple : "C’est Paul qui est responsable. Moi, je n’ai fait que l’aider."
21. Je cherche l’approbation des autres quand je formule une opinion. Exemple : "N’est-ce pas Pierre ?" "C’est ce que j’affirmais, tu étais là Margot !?"
22. J’ai tendance à me refuser des choses que je désire parce que je crois ne pas les mériter
23. Je renonce à des petits plaisirs comme des fleurs, un repas au restaurant, un champagne de qualité parce que je pense que c’est du gaspillage
24. Je suis porté à me retourner quand quelqu’un vocifère en pleine rue : "Salut imbécile"
25. Je me donne moi-même des surnoms dépréciatifs tels que : gros-lard, ti-cul, cervelle d’oiseau, sac d’os, etc.
26. Je suis enclin à penser, quand un ami me fait un cadeau, quelque chose du genre : "il a certainement une faveur à me demander" ou "il gaspille son argent, je ne suis pas digne"
27. Lorsque je suis invité, je pense qu’on le fait par charité
28. Je pleure facilement et sans raison
29. Je me sens découragé et je me dis que je n’arriverais pas (jamais) à accomplir ou à obtenir ce qui serait avantageux pour moi
30. Je sens que je perds tout intérêt pour les relations sexuelles

Aucune donnée personnelle n’est collectée par ce questionnaire. Vos réponses sont strictement anonymes.