Pratique de l’ancrage

Pratique de l’ancrage
Ancrage

L’ancrage de la tête aux pieds

Cet outil issu de la tradition chamanique, est utilisé dans la plupart des techniques énergétiques, quelles que soient leurs traditions.

C’est un travail de préparation indispensable pour faire des soins énergétiques, pratiquer toutes formes d’interventions thérapeutiques, mais également au quotidien pour se ressourcer, (re)prendre et rester en contact avec son être intérieur, développer la foi en soi dans “ici et maintenant”.

À travers l’exercice de l’enracinement, on (re)prend conscience de son corps, de ses sensations physiques, de sa présence réelle sur terre, de la place que l’on prend dans sa vie, de sa Place dans son milieu personnel, dans son milieu professionnel …

Se sentir à sa place, en toute sécurité et avec sérénité … ici et maintenant dans l’infini instant présent.

Reprendre conscience de son corps 

  • Ramène dans l’ici et maintenant, à soi-même
  • Permet de se concentrer sur quelque chose de constant et de stable, et permet de lâcher prise sur les pensées, émotions, sensations, …
  • Enracine dans la vie, concrète et physique
  • Avoir plus de présence à soi et aux autres

Les expressions qui expriment quelqu’un d’ancré

  • Avoir les pieds sur terre
  • Être bien dans ses baskets
  • Être incarné dans la matière
  • Être connecté à la vie

Les bienfaits de l’ancrage

  • Poser sa conscience sur le corps est d’une puissance et efficacité remarquable.
  • Meilleure vitalité, se sentir plus vivant, plus conscient de soi
  • Mieux se comprendre, mieux comprendre son langage intérieur, son propre monde intérieur pour faciliter le voyage à l’intérieur de soi
  • Connecté à soi-même, plus de sensibilité à soi-même, plus à l’écoute de soi-même, reprendre contact avec ses ressources personnelles
  • Capacité à exprimer plus facilement qui on est, plus de lâcher prise, plus de ressources personnelles à disposition pour recevoir ce qui anime l’autre et éviter d’être en réaction, capacité plus importante à faire face à notre environnement.

À quoi ça sert de pratiquer l’ancrage, de s’enraciner ?

  • Être canal d’énergie, pour accompagner l’énergie tellurique et l’énergie cosmique dans notre corps et observer qu’elles circulent le plus librement possible
  • Identifier les zones de résistance du corps : observer quand l’énergie a du mal circuler dans le corps et identifier ces endroits
  • Utiliser les énergies cosmique et tellurique pour favoriser un équilibre et une meilleure circulation dans chacune des régions concernées
  • Découvrir que l’on peut “habiter” des régions de notre corps, et les réharmoniser doucement
  • Diminuer les résistances intérieures, et développer des références intuitives

Syntoniser les 2 énergies fondamentales

L’énergie tellurique

C’est prendre conscience du champ électromagnétique de la terre présent à chaque instant et dont nous profitons sans limite, la terre maternelle qui nous soutient, nous nourrit et nous ressource.

On accompagne le mouvement en étant présent et attentif, pour ressentir et accompagner cette énergie, des pieds jusqu’au cœur, pour se sentir soutenu dans ce que nous sommes au plus profond de notre être, fort et puissant, solide, sur ses 2 jambes, s’aimer, s’accepter, capable d’affronter la vie en harmonie avec soi-même …

L’énergie cosmique

C’est s’ouvrir à l’énergie du ciel, du cosmos, des étoiles, de l’infiniment grand, à quelque chose de plus grand que soi, comme se mettre en relation avec une forme de sagesse, à notre potentiel évolutif et expansif, à ce que nous sommes en train de devenir et ce que nous sommes au plus profond de notre être.

On accompagne le mouvement de la tête jusqu’au cœur, en se mettant en relation avec cette forme de sagesse qui nous anime, qui anime nos cellules et notre être au plus profond.

Le canal que nous sommes permet de réunir l’énergie tellurique et l’énergie cosmique au niveau du cœur pour créer une boule d’énergie lumineuse.

Pratiquer régulièrement l’enracinement et l’ancrage

Pratiquer cette technique 1 fois par jour, le matin, pendant 1 semaine, et noter ce que vous ressentez, ce qu’il y a de différent pour vous, jour après jour.